top of page
Actualités

Yaoundé en voie d’être une ville chantante !

Des chœurs du monde entier, des vibrations spirituelles, des sonorités folkloriques, traditionnelles et patrimoniales sont au menu du festival baptisé « Africa Cantat » qui se déroulera du 1er au 6 Aout 2023 à Yaoundé. En prélude à ce grand rassemblement, le « Mboa Youth Choir » nous a servis un avant-goût le dimanche 22 janvier à Yaoundé.


L’ancien palais présidentiel devenu musée national, est l’un des temples de la culture de la capitale camerounaise. C’est dans l’une de ses salles que l’association Amis du Chœur Madrigal du Cameroun, organisatrice du festival Africa Cantat, a décidé d’offrir ce concert privé avec une centaine de personnes, parmi lesquelles, le monde diplomatique, le monde médiatique et le monde culturel.


Sur le symbolisme vestimentaire

Le « Toghu », tenue traditionnelle d’apparat du nord-ouest, qui semble porter la fierté nationale est le vêtement, et aussi le revêtement de ces 32 jeunes, filles et garçons, encadrés par le Chef de Chœur Jean-Alexis Bakond, qui a déjà à son actif une expérience avec le chœur d’enfants « Les Piccoli » qui accompagnent Koppo dans la chanson « Soir au village » de l’album Ebotan. Le diplômé de droit privé fondamental a suivi en 2022, un stage de perfectionnement à Lyon à la direction de chœur. Au milieu de ses choristes, le sourire laissant apparaitre des fossettes généreuses, Jean-Alexis dévoile la beauté de ce vestimentaire authentique de cette Afrique en miniature.


Présentation de la collecte des chants traditionnels camerounais

Le « Mboa Youth Choir» délivre des chansons du patrimoine national. La plus enchanteresse reste la chanson culte du Jengu, religion traditionnelle du peuple Sawa, là où les mouvements des pagaies rappellent la force ancestrale des peuples de l’eau. C’est aussi une invocation aux divinités. La magie s’opère grâce aux cordes vocales de ce jeune Chœur, créé en 2019 par l’Association des Amis du Chœur Madrigal. Agés de 16 à 26 ans et issus de toutes les sphères culturelles du Cameroun, il n’est pas étonnant d’entendre les comptines, les mélopées et même des contes en langues Fufuldé, Bakoko, Ewondo, Bulu ou encore Mendunba. Dans ce Cameroun multiculturel et multiethnique, il y’a surtout la représentation d’une Afrique plurielle, celle des Peulhs et des Fangs entre-autres, et celle des autres couches migratoires de l’Egypte antique.


Le public conquis

Lorsque des ambassadeurs venus de pays occidentaux (Etats-Unis, Union Européenne, Belgique, Italie, Espagne...) se délectent d’un concert privé de chant A Capella un dimanche après-midi, tout porte à croire que le Mboa Youth Choir a finalement séduit. En une heure et quinze minutes, les applaudissements, les félicitations et surtout les encouragements permettent de dire que le mois d’Aout prochain sera immense en émotions, à la faveur des 1000 choristes attendus pour le festival Africa Cantat à Yaoundé. Vivement !


Dania Ebongue














0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page